Pour une économie plus juste et plus solidaire

La table ronde :

Alors que le fonctionnement de l’économie échappe de plus en plus aux individus, les structures de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) sont des lieux ou peuvent s’exercer le pouvoir des citoyens. Elles constituent un outil d’engagement pour défendre un modèle de société alternatif.

L’histoire de l‘ESS est intimement liée à celle du mouvement ouvrier. En tant qu’acteur du mouvement social, l’UNEF s’investit depuis longtemps dans le champ de l’économie sociale et solidaire, à travers la mutualité étudiante ou le coopératisme avec deux objectifs : faire la démonstration qu’un autre modèle de société est possible et répondre aux besoins sociaux des jeunes particulièrement important en période de crise.

Les structures de l’ESS possèdent une différence fondamentale avec les structures traditionnelles : elles sont basées sur des personnes et non des capitaux. Elles proposent donc des biens ou des services sans avoir l’objectif d’en tirer le maximum de profit. Elles sont donc fondées sur le principe de non lucrativité. Elles sont également gérées de manière démocratique. Chaque adhérent représente une voix, quel que soit le niveau de participation.

Ces dernières années, le champ de l’ESS (associations, coopératives, mutuelles…) a progressé et représente aujourd’hui 10,3% de l’emploi salarié en France. Toutefois, le secteur connaît des difficultés importantes. Tout d’abord, la promotion de l’ESS demeure faible dans une société où l’économie est enseignée de manière libérale. De plus, l’accompagnement des structures et des salariés désireux de porter ce modèle économique reste insuffisant, ce qui réduit les possibilités de création de structures coopératives.

Cette table ronde, en réunissant des acteurs incontournables du secteur et des militants qui témoigneront de leur engagement, nous permettra de débattre des perspectives pour développer l’ESS. La nécessité d’impliquer les jeunes dans l’ESS comme un cadre d’engagement sera au cœur du débat. Comment peut-on introduire l’enseignement de l’ESS dans l’éducation ? Comment peut-on rendre l’ESS plus visible dans la société ? Comment peut-on améliorer l’accompagnement des projets dans l’ESS ?

Les invités :

Composition

Des travailleurs syndicalistes (CGT) de Fralib

Photo_Plee

Michel Plée, membre de l’UDES

logo-slogan-les-scop-300x300

La CGSCOP, confédération générale des sociétés coopératives